HISTORIQUE

1930
1960
1979
1992
2007
2009
2015
2017
1930
Ancienne photo de Henry ROGER Henri ROGER , grâce à une formation de tourneur et de fraiseur, avait acquis une compétence pour la fabrication des moules métalliques. Cet esprit entreprenant saisit rapidement tout l’intérêt de la maîtrise du remplissage des moules afin de proposer sur le marché un véritable produit fini.L’épopée de la Fonderie ROGER démarrait . Le 1er site fut une ancienne fonderie d’or et d’argent située au 4 rue Guillaume Bertrand dans le 11ème arrondissement de Paris. La fabrication commença par des soldats de plomb mais rapidement, la matière dut s’adapter pour tenir compte d’une législation plus sévère sur l’emploi du plomb. Henri ROGER fut tenté par l’aluminium pendant quelque temps pour opter définitivement en faveur du zamak et du plastique.
1960
Photo Fonderie ROGER 1960Pierre Roger commença sa carriere avec son père et a très vite diversifié la production vers des objets formés en plomb, comme les masselottes d’équilibrage pour roues de voitures. Ces pièces industrielles prirent un essor important si bien que les locaux parisiens devinrent exigus. Il était temps de s’orienter vers une nouvelle installation des ateliers de fabrication permettant de moderniser les outils de production.La construction d’une usine en province située à Egreville fut décidée en 1960.
1979
M. ROGER photo 1979Représentant la 3ème génération de fondeurs, Jean-Luc Roger dirige l’entreprise depuis 1979 ; l’usine est agrandie une 1ère fois en 1985 et depuis les années 2000, un atelier de mécanique, un service commercial et un bureau d’études sont intégrés pour satisfaire les demandes croissantes de nos clients. « C’est en s’adaptant sans cesse et en anticipant les changements que l’entreprise reste compétitive »
1992
hist-document-vieux Accompagnés par un de nos client de l’industrie automobile, nous mettons en place un système qualité sur la base du référentiel EAQF, puis en 1999 nous passons à la certification suivant le référentiel ISO 9001, Certification renouvelée sans cesse depuis cette date .
2007
historique_2007
La Fonderie ROGER s’ engage dans une démarche de développement durable qui débouche sur la concrétisation de nombreux projets comme :
-utilisation de matière 1er recyclée (plomb).
-récupération des calories issues de notre système de production pour le chauffage des locaux.
– réalisation d’ un bilan carbone et chaque année compensation de nos émissions de CO² en participant à un projet de construction de fours alimentaires en Afrique de l’ouest.
-Réunions d’expression, Formations sur le Développement Durable.
– Implication dans les associations locales (assistance technique et financière).
2009
Historique - chantier ROGER
Nouvel agrandissement (2ème) de l’usine selon des critères HQE (haute qualité environnementale) en appliquant des principes de durabilité :
– Climatisation réversible avec une pompe à chaleur.
– Isolation renforcée.
– Robinets avec mise en route fémorale.
– Puits de lumière.
– Retrait des baies vitrées.
– Sèche-mains économiques.
– Ampoules basse consommation.
– Récupération des eaux de pluie pour les sanitaires et l’arrosage.
2015
historique_2014
Nous restons mobilisés pour rechercher la diversification de nos productions. Notre fabrication a débuté dans le secteur du jouet (soldat de plomb) pour couvrir maintenant tous les secteurs industriels. Notre outil de production nous permet de travailler aussi bien avec des secteurs de pointe comme le nucléaire, sans renier nos racines car nous continuons à fabriquer « les petits cyclistes du grand-père ».
2017

La Fonderie Roger change de capitaine mais maintient son cap.

JL_Roger_N_Budak

Jean-Luc Roger et son successeur Nevzat Budak

Début avril a vu l’arrivée à la Fonderie Roger d’un nouveau visage : en effet, Nevzat Budak reprend la barre de l’entreprise, accompagné par Jean-Luc Roger jusqu’en décembre. Priorité est donnée au maintien de cap, en termes de qualité de produits et de services, de stratégie environnementale et sociétale.

« J’ai tout de suite été intéressé par la Fonderie Roger dès que j’ai eu connaissance du projet de cession par Jean-Luc Roger », explique Nevzat Budak, ingénieur de 44 ans, « l’entreprise est saine, elle dispose d’un très bel historique industriel, tout en ayant su évoluer et se maintenir dans l’esprit du temps. Jean-Luc a veillé à la diversification des activités et a doté l’entreprise d’une structure organisée comprenant notamment un bureau d’études, un service relations clients. Je prends donc le relais soutenu par une équipe de qualité. »

« Je tenais la barre de la Fonderie Roger depuis 38 ans, 3e génération depuis la création de l’entreprise », indique Jean-Luc Roger. « Bien sûr je suis un peu triste que la Fonderie sorte de la famille, mes enfants ayant choisi d’autres horizons, mais je suis heureux que la société perdure et soit dirigée par un amoureux de l’industrie. Sur les propositions de reprise, j’ai été convaincu par l’offre de Nevzat Budak qui venait avec un véritable engagement personnel, et non pas comme investisseur financier. Il saura je n’en doute pas garder l’esprit familial de la Fonderie Roger, qui fait sa force. »

Pour les clients et partenaires, la passation est prévue en souplesse.

« Tous les salariés restent à leur poste, nous sommes confiants en l’avenir de la Fonderie Roger ! L’enquête de satisfaction que nous réalisons chaque année dans le cadre de notre certification Iso 9001 nous en apportera certainement confirmation. Nous en profitons pour remercier les entreprises qui y participent. Bien entendu, toute l’équipe reste disponible pour écouter vos différentes attentes. »

Nevzat Budak et Jean-Luc Roger

J_Petin_N_Budak

Jérôme Pétin, directeur commercial,
soutient Nevzat Budak dans son intégration