Compte-rendu du suivi de notre démarche RSE (réunion d’Avril 2015)

Si vous voulez faire vivre votre démarche RSE dans la durée, ne restez pas isolés !
Dès lors qu’elle est portée au plus haut niveau, le lancement d’une démarche RSE démarre souvent sur les chapeaux de roue : des sujets intéressants à fort impact, des personnes relais motivées dans l’entreprise, un engagement fort de la direction. Et c’est parti pour assumer ses responsabilités sociétales et améliorer ses pratiques environnementales ou sociales !
Au bout d’un moment, il se peut que la dynamique s’essouffle. Au sein du collectif « PME&DD en Seine-et-Marne », les pionniers sont bien placés pour en parler. Alors, que faire ?
Pilotage et reporting
Le pilotage et le reporting sont des composantes essentielles pour faire vivre la démarche. Cependant, le personnel a du mal à être mobilisé sur le long terme. Les bonnes pratiques consisteraient à se focaliser sur la simplification et l’action concrète, notamment :
– simplifier le pilotage en se focalisant uniquement sur quelques indicateurs, mais suivre ces indicateurs de manière rigoureuse
– orienter le reporting RSE vers du concret et des fiches action, en évitant les étapes de rédaction longues et laborieuses
Un club d’entreprise peut servir d’aiguillon : lors de chaque réunion, les membres exposent et partagent quelques indicateurs. Cela oblige tout le monde à faire un suivi rigoureux, et facilite également le benchmarking sur des indicateurs comparables.
Parties prenantes
La dynamique s’essouffle en interne ? Faites appel à vos parties prenantes externes !
Lors de notre dernier club, nous avons invité des élus et autres acteurs du territoire. Afin de vérifier, une fois de plus, que l’une des composantes majeures de la démarche RSE est le dialogue avec les parties prenantes. Non seulement pour recueillir les attentes ou les besoins, renforcer la crédibilité de la démarche, mais aussi pour (re)dynamiser cette démarche. Des synergies sont envisageables pour faciliter l’emploi, la qualité de vie, la recherche d’aides ou de subventions.
Accélérateur de durabilité 13
Le point de vue d’un maire :
« Il est très important de savoir ce que vous faites, vous les entreprises, pour mieux communiquer auprès des citoyens qui sont en droit de se poser des questions (par rapport à des travaux qui impactent la vie quotidienne, par rapport à d’éventuelles pollutions ou nuisances). […] Le dialogue entre la mairie et les entreprises est fondamental. »
Une communauté de communes :
« Plus les entreprises communiquent, plus on peut faire le relais. Nous sommes très intéressés de recevoir une newsletter, une plaquette, pour mieux connaître vos entreprises et pour mettre en avant les emplois locaux. »
Sur le long terme, la réussite de votre démarche RSE passe certes par le pilotage et le reporting, mais aussi par les liens et les échanges que vous maintenez avec vos parties prenantes. Un club d’entreprises facilite ce travail au long cours, que ce soit pour les nouveaux entrants ou les plus aguerris, et cela dans une ambiance conviviale !

Le collectif des entreprises du club PME&DD en Seine & Marne.
Mai 2015

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *